L'ECHO DES AVENS - FESTIVAL FANFARES MONTPELLIER 2006

Publié le par Fat JC-Les Kadors

Continuons la présentation des fanfares présentes au 11 eme Festival des Fanfares de Montpellier avec:

L'ECHO DES AVENS

Millau

Plus qu'une fanfare, l'Echo des Avens est une philosophie. En effet cette Fanfare avec un grand F se veut une Fanfare ouverte. Celui qui vient à la répétition fait partie intégrante de la fanfare tant qu'il n'en est pas parti. Bien sûr il y a une cotisation annuelle dont seule la trésorière a une idée précise du montant et du nombre de personnes qui ont oublié de la payer. Il n'est pas aussi nécessaire de savoir jouer d'un instrument pour faire partie de la Fanfare, le désir de savoir en jouer un jour tient lieu d'accord tacite. Si les progrès sont moins réguliers que la participation, la fanfare s'adapte et recherche un professeur. Cela permet au musicien de perdre ses complexes et au professeur, de vivre de son art, car les temps sont durs pour les intermittents.  Il faut bien  que l'argent gagné lors des contrats payés serve à quelque chose. Car la Fanfare gagne de l'argent. ( On joue aussi gratuitement, et nous participons à toutes les manifestations culturelles, politiquement correctes et incorrectes qui se déroulent dans la région... ) Une bonne partie de cet argent sert à  organiser des stages, une autre partie à inviter des fanfares amies à venir jouer dans notre région avec nous lors de carnavals, manifestations locales et autres inaugurations de viaducs, une autre partie et non des moindres à soutenir des fanfares ou des musiciens financièrement dans le besoin. SI, si, on en trouve!! S'il reste un peu de pognon, on le boit, à la fin d'un contrat, ou on décide d'un voyage auquel parfois on ne va pas. Ainsi nous avons cette année encore failli partir au Maroc, à la Réunion et à Copenhague. Bien sûr il y a même des voyages décidés en assemblée générale où l'on va. Il y a quelques années l'Echo est parti à Venise, puis au Sénégal, et puis en Angleterre et aussi en Allemagne. Cette année, nous partons fin juillet animer le jumelage de Millau avec une ville Espagnole: Sagunto et fin août, au Danemark, car le chef y a un copain.Pour le nombre de musiciens, il est compris entre le zéro et (presque ) l'infini. Pour ne fâcher personne, nous faisons régulièrement des listes avec ceux qui viennent aux répétitions et ceux qui sont venus et qui reviendront peut-être, et ceux qui sont définitivement partis mais que l'on retrouve parfois. En gros, il y a un noyau dur , et des éléments fluctuant. mais c'est peut-être le cas dans les autres fanfares. En général, on ne dépasse pas les vingt-cinq - trente; mais il nous arrive de jouer à une petite dizaine.
L'Echo fonctionne depuis quinze ans, grâce bien sûr à tous ses musiciens et
aussi à la présence du Président: Philippe Monier( Que Dieu le garde en sa sainte grâce...) C'est le seul membre qui puisse porter tous les jeudis les partitions pour chaque pupitre, et pouvoir  entendre dans le brouhaha sonore des répétitions, la fausse note d'une flûte. C'est le plus ancien, car le fondateur. La légende veut qu'il ait crée  l'Echo  en sept jours. Comme la Fanfare n'a pas le culte du chef, et qu'il n'a qu'une voix au Chapitre, sa demande de ne plus être le chef est  régulièrement rejetée à chaque assemblée générale.