LES KADORS : MODE D'EMPLOI (février 1999)

Publié le par Fat JC-Les Kadors

Aujourd'hui je suis parti piocher dans les archives un article du fumeux journal Kadorien "LA MORUE CAMARGUAISE"

Cet article signé Humber.H. HUMBERT  est paru dans le numéro 1 en février 1999 à l'occasion d'un week end à Paris pour la FANFARE DES KADORS.

 

" Kadors : Mode d'emploi

 Prenez vos cahiers: à partir du témoignage d'un aventurier qui les a personnellement rencontrés, nous étudions aujourd'hui la vie et les moeurs des KADORS.

 Qu'est-ce que « les KADORS » ?

 

  Un club de pensée, un cercle d'influence, un département non officiel de la dure école de la vie, les gardiens d'une tradition autogène, une secte d'élus, des apôtres désignés par le doigt inspiré d'un Bacchus débonnaire, des collègues, des voisins, des amis, des amants, un grumeau social, une troupe en goguette, une TRIBU.

 Quelle est l’activité de cette tribu ?

 Les Kadors, à qui tout le monde conspire à laisser croire qu'ils font de la musique, font du BRUIT.

 Quelle sorte de bruit?

 N'importe quelle sorte, à la condition que ce soit VITE.

 Comment vivent les Kadors ?

 Personne ne le sait. Ils se cachent la plupart du temps seuls ou en couple dans des terriers éparpillés sur toute la région et ne se réunissent qu'à l'occasion de REPETES, FETES ou CONTRATS. Ils se rassemblent, appelés par une voix mystérieuse sortie d'une BOITE.

 Comment se développe la tribu des Kadors ?

 Contrairement aux autres tribus qui prospèrent sur la planète, les Kadors ne se multiplient pas par reproduction sexuée, mais par COOPTATION. En effet c'est au gré des circonstances qu'ils ravissent des individus isolés sans caractéristique notable (et ne jouant notamment pas d'un talent particulier pour le bruit), et les font tremper pendant un an dans une macération appelée PREMIERE ANNEE .Dans cette macération, c'est avec un soin jaloux soutenu par une détermination sans faille qu'ils les laissent se DEMERDER. Au terme de cette première année, la macération est un peu plus épaisse, la peau des victimes aussi, et la confiance des Kadors renforcée devant le résultat de la cuve à macération. Ils ne dédaignent d'ailleurs pas de s'y retremper eux-mêmes mutuellement à l’occasion : c’est la liturgie des VANNES.

 Calendrier ?

 On l'a compris, n'est pas Kadors qui veut, et seuls peuvent se parer de ce titre ceux qui, au terme d'une année de solitude, d'angoisse et de fièvre, ont atteint le mois de SEPTEMBRE.

 Que se passe-t-il au mois de septembre?

 Rien de plus, si ce n'est que la période précède généralement le mois d'octobre. Et que c'est le mois d'élection du BUREAU.

 Qu'est-ce que le bureau?

 Le bureau est un monstre multicéphale qui tient lieu aux Kadors de DIVINITE. C'est au bureau que les Kadors font l'offrande de leur confiance, en contre partie du sentiment d'EXISTER. (Le bureau à son tour négocie auprès d'une divinité de rang supérieur appelée PREFECTURE l'obtention d'un certificat d'existence appelé RECEPISSE.) Cette offrande a lieu au cours d'une cérémonie appelée ELECTION DU BUREAU. Elle est précédée de palabres au cours desquels les Kadors alternent COUPS DE GUEULE et TEMPORISATION LENIFIANTES. Il faut voir dans les premiers l'expression naturelle de leur de leur foisonnante vitalité, et dans les deuxièmes la pression constante que leur inflige un monde toujours plus politiquement correct. D'ailleurs, ne pouvant supporter cette intenable dualité, les Kadors se réfugient dans une solution transversale :L’AFFECTIVITE, dont la  composition du bureau est une expression emblématique.

 Hiérarchie chez les Kadors ?

 Les Kadors n'ont pas de chef. Ils n'en veulent pas. Ou plutôt ils en voudraient bien un, mais un bon. Or, où que se tournent leurs regards, les Kadors ne voient qu'un seul candidat vraiment acceptable: soi-même. Ils préfèrent donc louer un chef mercenaire une fois par mois pour monter les morceaux de bruit. Les autres fois, il est possible de compter jusqu'à 4 mâles dominants tentant à tour de rôle de faire valoir leur point de vue sur la bonne manière de produire le bruit.

 Moeurs sexuelles des Kadors ?

 Les Kadors sont une fanfare de GARCONS, parfois accompagnés de FILLES. Certains garçons sont accompagnés de filles, aucune fille n'est pas accompagnée de garçon. A ce jour, nous n'avons pas pu préciser si les garçons étaient venus en apportant leur fille, ou bien si les filles, arrivant seules, avaient déclenché une lutte immédiate entre mâles dominants.

 Pelage des Kadors ?

 Les Kadors se déguisent et portent un nom de guerre. Ils explorent scrupuleusement tout chemin de traverse, toute niche où se cacherait un graal identitaire qu'ils font semblant d'avoir perdu. Costumés et masqués, ils interrogent le miroir des brasseries: « Toi que je vois, est-ce moi? ».Vertige délicieux, plaisir subtil, poursuite sans fin: le Kadors est avant tout un AUTRE.

 Le 5 janvier ?

 Le 5 janvier est la date que se fixent les Kadors pour établir un catalogue de bruit appelé REPERTOIRE. En vue de ce jour, les Kadors s'invitent longuement à préparer CDs, cassettes et partitions. Pourtant le catalogue est préparé ailleurs et à un autre moment par des apparatchiks appelés MEMBRES DU BUREAU. Les Kadors savent parfaitement que le 5 janvier est un trompe-l'oeil. Mieux c'est un test qui permet de reconnaître le non Kadors. Dans le monde des Kadors, le 5 janvier n'EXISTE PAS.

 Le traumatisme originel ?

 La tribu des Kadors, née d'une sécession, a fixé dans son inconscientl'horreur de ce traumatisme. Craignant d'être à son tour le lieu d'une rupture, elle tente de conjurer ce spectre par -on l'a vu -un appel répété à l'affectivité de ses membres (exprimé directement-EMBRASSADE RITUELLE -ou paraboliquement -vannes et REMARQUES ACIDES-), une pratique endogamique et un très sérieux contrôle des naissances, pardon, des cooptations. Consciente de son pouvoir d'attraction, elle sous-estime sa capacité d'assimilation et craint que l'arrivée d'une poignée de nouveaux ne menace doux équilibre .C'est comme ça : la fanfare s'aime entre elle.

 L'heure ?

 Dans le reste du monde, l'heure est un bien collectif, un moyen parmi d'autres d'être relié à la communauté. Chez les Kadors, il s'agit d'un bien INDIVIDUEL ET NON PARTAGEABLE. Chacun à la sienne, qu'une observation attentive permet de définir ainsi: la sienne = celle des autres PLUS un temps variable. Ce que le reste du monde appelle RETARD est compris par chaque Kadors comme un moyen convenable de tester sa désirabilité. Le Kadors le plus désirable est ABSENT.

 Résumé ?

 Armée de chefs sans soldats, fanfare sans musiciens, la tribu des Kadors satellise les voyageurs éblouis par son état narcissique. Elle rayonne comme un joyau que n'altère pas le doute, et illumine dans la nuit le spectacle de son accomplissement: être sa propre référence. Dans le vacarme de son exubérance, la fanfare s'amuse de nos interrogations, s'affranchit de nos angoisses, se rit de nos critiques: elle est un monde à soi tout seul. Elle gravite autour de son miroir, elle est son début et sa fin, sa propre récompense, elle EST."